Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Jeanne La Néele - 16 juillet 1907

De Céline à Jeanne La Néele

                           J.M.J.T.                                         16 Juillet 07

Jésus +

                   Ma petite Jeanne chérie,

   Nous attendions avec impatience le moment où il nous serait permis de t'écrire. oh ! si tu savais combien je pense à toi !... Combien de fois chaque journée je viens t'embrasser et te combler de caresses, avec quelle tendresse je te regarde !...

Petite soeur chérie quel soupir de soulagement nous poussons maintenant que tout est fini et bien fini que tu es débarrassée de tous tes maux. Encore quelques jours, quelques semaines et tout sera passé et nous te verrons, il me semble que je te mangerai, tant je serai contente !

   Le matin de l'opération, à chaque coup de sonnette j'allais voir si c'était une dépêche, puis n'ayant pas de nouvelles je pleurais... Oh ! que cela a été long ce matin là ! Pourtant Francis nous gâte en nous donnant des nouvelle si détaillées et le bon Dieu nous gâte aussi en permettant qu'elles soient si bonnes.

   Que ceux qui n'ont pas confiance dans la prière viennent se plaindre à nous maintenant et nous saurons quoi leur répondre, car la manière dont tout s'est passé pour nous prouver une fois de plus que le bon Dieu a l'oeil sur notre famille.

   Petite Jeannette, j'ai peur de te fatiguer aussi je vais me taire, car si j'écoutais mon coeur je ne finirais pas. Que Francis t'embrasse de ma part, bien tendrement...

   Merci au grand frère

             Ta petite soeur

           Geneviève de Ste Thérèse

                   r.c.i.