Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 27 janvier 1914

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus 27 Janvier 1914

Ma chère petite Françoise Thérèse,

Je viens te souhaiter ta fête et avec quel coeur ! Ma communion de ce jour sera pour toi. Je demanderais au bon Dieu que quoique éloignées les unes des autres, nous vivions toujours de la même vie que nous ayons les mêmes sentiments sur toutes choses, comme si nous nous les communiquions sans cesse et je suis certaine qu'Il m'exaucera. Il faut que notre parenté naturelle soit renforcée de la parenté surnaturelle "sœurs d'âme..." Mais nous le sommes au-delà de ce qu'on pourrait dire, nous marchons toutes quatre par le même chemin : voie d'enfance spirituelle faite de simplicité, d'humilité et d'abandon ayant pour départ, parcours et but l'Amour.

Nous venons, comme tu le sais, de fêter notre Mère. Je lui ai donné une des ceintures de pension de Thérèse arrangée dans un beau cadre et une page d'écriture encadrée aussi. C'est pour donner à 1’Abbaye. On y va beaucoup, paraît-il, et ces dames n'ont rien ou presque rien à montrer aux pèlerins. Nous nous réjouissons de leur faire plaisir, mais n'en parle pas car les cadeaux ne sont pas encore envoyés et cela nous ferait de la peine de ne pas surprendre si la chose était dite par Mme Domin ou d'autres personnes.

J'ai donné aussi la dernière larme de ma chère petite Thérèse recueillie sur un linge aussitôt après sa mort. J'avais découpé au moment même la place humide et depuis je l'avais toujours gardée sur mon coeur. Mais elle est plus en honneur à présent dans un reliquaire tout en diamant que tient un ange. Le tout a une valeur de 3000 frs au moins. Cela nous est donné bien entendu. Mgr l'a vu et le trouve très beau et artistique, mais on ne le montrera pas tout de suite.

Mgr dans sa dernière visite a donné à notre Mère comme cadeau de fête la permission de commencer les bâtisses le 1er mars prochain. A cause des pèlerinages on ne peut plus, l'été, suffire aux messes avec un seul autel, il y a souvent au moins 12 messes chaque jour. On va donc rélargir la chapelle du côté de l'Evangile et faire un bas côté avec 5 autels, puis une grande sacristie le long du mur de Mme Fleuriot avec une salle de souvenirs de Thérèse, puis quelques pièces pour les tourières à l'endroit de la maison de l'aumônier. Tout cela s'impose. Plus tard on avancera la chapelle en longueur dans la cour. C'est à l'évêché avec M. Dubosq qu'on a arrangé tout cela. Si Jeanne t'en parle, dis que tu avais bien pensé que des changements deviendraient nécessaires et qu'il n'est pas trop tôt de s'y mettre etc. Tu sais ils sont toujours auprès de nous pour nous combattre... Mais Mgr nous protège et le bon Dieu est avec nous.

Je t'embrasse petite sœur chérie. Mon respect à tes bonnes Mères. Ta petite sœur

Geneviève de Ste Thérèse r.c.i.