Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 25 décembre 1913

Sr Geneviève de Ste Thérèse à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                             Noël 1913

Ma petite sœur chérie,

C'est avec toi que je viens fêter Noël, cette belle fête où notre petite Thérèse a reçu de si grandes grâces, puisque c'est le mystère de la crèche qui l'a faite ce qu'elle a été. J'ai demandé à l'Enfant Jésus qu'il nous fasse à toutes les mêmes grâces...

Dernièrement nous avons vu Mgr de Teil qui revenait de Rome, il ne nous a appris que de bonnes nouvelles. Pendant son séjour là-bas un évêque d'Amérique étant allé voir le St Père ne lui a parlé d'un bout à l'autre de son audience que de Thérèse, et Pie X lui a répondu par un mot charmant, une sorte de prophétie sur la Santa Thérésia future.

Mais il faut cependant bien prier et offrir au bon Dieu beaucoup de petits sacrifices pour la Cause, car il ne faut pas se dissimuler que notre petite sainte a des ennemis, principalement parmi les postulateurs des autres Causes. Le succès est toujours dangereux et amène la jalousie, c'est inévitable, cependant le bon Dieu triomphera et fera triompher sa petite Reine. On s'étonne, paraît-il de ce renom universel, de la part que veut en prendre le commerce et on nous impute bien à tort ce qui se fait chez les fabricants de Bavière ou d’Angleterre.

Mais ne t'inquiète pas, un mot suffit pour faire tomber les préjugés, quand on a la vérité pour soi il n'y a vraiment rien à craindre. Et puis, nous avons la joie de souffrir persécution pour la justice, ce qui n'est pas une petite joie. Lorsque cette persécution devient plus pénible c'est quand nos proches s'en mêlent, ce qui ne nous est pas épargné. Francis est venu l'autre jour au parloir pour une affaire (il y avait 4 mois qu'il n'était venu), il nous a fait des reproches, particulièrement à moi, disant qu'aucun de nos portraits de Thérèse n'était ressemblant, aussi qu'il en avait fait grossir une tête (celle en novice de M. Gombault) et qu'il ne voulait voir que celle-là. Il en tremblait en me disant tout cela, notre Mère était bien triste... Rien ne peut les convertir, c'est un parti pris, ils n'ont plus confiance en Mgr de Teil parce que celui-ci nous soutient. Ils avaient essayé de le mettre contre nous tout d'abord, mais n'ont pu y réussir. Tu sais qu'ils ont acheté la maison d'Alençon, mais n'ont pas voulu qu'on s'en occupe...Ils ont fait gratter le papier de tapisserie de la chambre pour remettre soi-disant le même, ils ont tout défait, couche par couche pour retrouver celui d'il y a 40 ans ! Tout cela ce sont des idées bizarres. Pauvres gens ils doivent souffrir en nous faisant souffrir, l'union de la famille, n'avoir qu'un coeur et qu'une âme c'est si doux ! Mais ils croient faire le bien en nous persécutant, ils n'ont pas assez d'esprit de foi, ils ne sont pas assez simples pour être dans la vérité. Nous n'avons qu'une peur c'est qu'ils ne se préparent un peu de purgatoire par leur obstination à ne pas marcher avec nous. Enfin, en voilà assez il faut prier pour eux et pour nous... Sais-tu que Germaine Hassebroucq n'est pas restée au Carmel de Belgique ? En voilà encore qui devront s'instruire à l'école de l'humilité avant de réussir quelque part. Je t'embrasse petite sœur chérie, ne sois pas triste, au fond nous sommes contentes et honorées de souffrir.

Cette lettre est secrète, tu comprends. Ta petite Céline qui te souhaite une bonne année ainsi qu'à tes bonnes Mères

Sr Geneviève de Ste Thérèse

r.c.i.