Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 2 juillet 1911

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                       2 Juillet 1911

Fête de la Visitation.

Ma petite sœur chérie,

Je viens te remercier, mais surtout tes bonnes Mères auxquelles nous devons le grand privilège d'avoir vu enfin notre Léonie Visitandine, car si notre Mère t'avait vue lors de son passage à Caen, Sr. Marie du Sacré-Cœur et moi avions bien envie de te contempler aussi sous le cher habit de la Visitation. Nous voilà donc contentes ! Remercie ta bonne excellente Mère et embrasse la très fort pour nous...

La photo où tu es debout, les yeux baissés et lisant, est très bien, aussi les autres ; une debout et une à genoux que cela nous fait plaisir ! J'ai vu que ma Léonie était loin d'avoir pris comme nous de l'embonpoint, mais cela ne dit rien pour la santé au contraire , aussi nous sommes bien contentes sachant que ta voix est revenue.

(J'ai reconnu sur la table mon portrait à côté de la plaque du Sacré-Cœur, cela m'a bien amusée.)

Tu me demandais dans l'une de tes dernières lettres en quelles circonstances Thérèse avait répondu à propos de "l'Ange du Grand Conseil", mais ce n'est pas elle, tu as confondu. C'est moi qui ai gagné ma composition et le 1er prix d'Instruction Religieuse avec cette réponse. Je n'avais qu'un point de plus que la compagne qui me disputait le prix, c'était celui-là.

Thérèse est de plus en plus connue et aimée.

Un aviateur a fait mettre son portrait sur soie sur une des ailes de son aéroplane. Hier nous recevions une petite boîte : Valeur mille francs, c'étaient des perles opales aux milles feux, venant du Mexique pour orner la châsse, c'est un ex-voto.

Ces jours-ci nous recevions une lettre enthousiaste annonçant qu'elle venait... devine ?... de ressusciter un petit enfant né mort !! Sa mort était constatée par 3 personnes ; le pauvre petit était asphyxié. Nous sommes en train de demander de plus amples renseignements. (C'était le jour de la fête du Sacré-Cœur).

Maintenant ma petite sœur chérie je vais t'embrasser en te remerciant encore. Redis bien à ta Mère, combien nous sommes touchées de sa délicatesse.

Ta petite sœur qui t'aime

Sr. Geneviève de Ste-Thérèse

r.c.i.

Mère sous-prieure ne va pas pire. L'image ci-jointe est envoyée par Sr. Marie-Philomène à une petite sœur de Langrune.

PS. de Mère Agnès de Jésus.

Que je suis heureuse ma petite soeur chérie de te tenir. Tu me plais beaucoup : tu as l'air si doux si bon, si religieux. Oh ! que je t'aime !

Ta petite sœur maman

Sr. Agnès de Jésus r.c.i.