Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 26 janvier 1911

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                     26 Janvier 1911

Ma petite sœur chérie,

Je viens te souhaiter ta fête et tu sais tout ce que je te désire... Ah ! je te désire comme pour moi une parfaite humilité et simplicité qui nous rendent semblables à notre petite sœur du Ciel.

Il y a toujours de nouveaux miracles à enregistrer tous plus beaux les uns que les autres et aussi des apparitions, le bon Dieu a vraiment à Coeur de glorifier sa petite reine, "La joie de son Coeur" et de se glorifier lui-même en accréditant par des miracles "la petite voie" qu'elle est venue révéler au monde. L’autre jour un aumônier de Communauté, à Angers, je crois, disait en parlant de Gallipoli "Les miracles que fait Sr Thérèse surpassent ce qu'on voit d'ordinaire, décidément cette enfant-là a quelque chose à révéler à la terre" Il avait raison ce bon prêtre.

Mgr de Teil nous envoyait ces jours un N° d'un journal : l'Argus de la Presse, qui dans un article superbe disait que le Seigneur ayant résolu de nous sauver s'est fait petit enfant et qu'il agit encore aujourd'hui comme autrefois, car nous aurions pu croire être sauvés par un de nos éminents prélats par exemple, mais non c'est une enfant qu'il envoie et cette enfant est une jeune Carmélite Sr Th. de l'Enfant Jésus etc .etc.

Des religieux éminents, professeurs de dogmes aux Universités, tout ce qu'il y a de mieux en doctrine disent qu'elle sera la nouvelle Jeanne d'Arc, qu'elle est suscitée par Dieu pour détruire le modernisme, l'américanisme etc. Les prêtres disent qu'elle a été envoyée pour eux, qu'elle renouvellera le clergé, etc. Enfin, ma chère petite Léonie c'est à ne pas y croire, et cependant c'est tout simple de voir Jésus glorifier la simplicité du petit enfant qui pendant sa vie mortelle n'a eu d'autre ambition que de lui faire plaisir et de s'abandonner à Lui...

Maintenant, ma soeur chérie, que je t'ai mise un peu au courant de ce qui se dit je vais te raconter quelque chose. J'aurais voulu te parler de la fête et des cadeaux, ce sera pour une autre fois.- On a joué Gallipoli qu'un Carmel avait composé, c'était touchant.

Figure-toi que l'autre jour j'ai vu Mr. Domin qui est venu me soumettre des projets de tableaux sur Thérèse, cette fois c'était pire que pire, de vraies caricatures, je n'ai pas pu m'empêcher de le lui dire, mais il ne voulait pas se rendre à l'évidence. Alors j'ai employé les grands moyens et écrit à Mr. Dubosq pour lui exposer la situation. Mgr en a été informé et il a dû prévenir l'Abbaye que tous les portraits devaient sortir du Carmel, que si elle ne veut pas adopter nos portraits qu'elle s'en passe ! Je ne sais pas comment cela va faire mais nous sommes peinées que Thérèse soit pour elle une occasion d'épreuves, mais il a bien fallu agir coûte que coûte.

Ce détail est pour toi toute seule et tes bonnes Mères bien entendu. Une nièce de M. Domin étant à la Visitation, je serais très contrariée qu'elle sut que j'ai écrit à l'évêché. C'est pour te tranquilliser que je t'ai raconté cela, à présent je t'embrasse sœur mille fois chérie.

Ta petite Céline

Sr Geneviève de Ste Thérèse

r.c.i.