Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 30 juin 1910

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                               30 Juin 1910

Ma Léonie chérie,

Je ne t'écrirais pas si tôt après la dernière lettre de notre Mère, mais le frère Hervé nous a annoncé sa visite pour l'un de ces jours et je ne voudrais pas qu'il aille te voir en partant de chez nous sans t'apporter une petite commission de tes petites sœurs, c'est mon tour et j'en suis bien contente. J'ai hâte de te dire que j'ai beaucoup pensé à ma Léonie le 3 Juin... comment donc oublierais-je jamais ma petite compagne d'infortune ! ah ! j'ai pour elle dans mon coeur des tendresses toutes particulières et je me réjouis de la voir au Ciel...

Je dis au ciel, car je suis comme toi, ma petite sœur chérie et une fois que j'aurai déposé pour ma Thérèse je ne désirerai plus que m'envoler avec elle sans attendre ici-bas sa glorification.

Mr le Chanoine Deslandes est à Rome à porter les Ecrits, il nous a écrit. Les écrits sont maintenant remis à la Chancellerie de la Sacré Congrégation des Rites, dans son audience au St Père le bon Chanoine lui a dit le but de son voyage et le St Père relevant la tête lui a dit : Ah ! c’est très bien ! le Chanoine est descendu au Collège Français un des directeurs est Consulteur de la Sacré Congrégation des Rites et lui a donné des renseignements très utiles pour le Procès de l'Ordinaire. Ces Messieurs et le P. Rodrigue se sont entretenus longuement de la Cause. Quant à la parole de Pie X je pense que le bon St Père veut faire plaisir mais ma conviction est que s'il a entendu le nom de Thérèse il ne la connaît pas personnellement, je ne crois pas qu'il ait lu le volume que nous lui avions fait offrir, mais cela viendra que Sa Sainteté la connaîtra, sa dévotion se répand beaucoup en Italie, surtout dans le midi à cause du miracle de Gallipoli. Chaque jour le courrier est très chargée apportant des nouvelles de toutes sortes, guérison et conversions, on pourrait facilement entretenir un périodique très intéressant, c'est te dire que notre petite Sainte ne se ralentit pas dans sa Pluie de Roses. Sa tombe est très visitée, à chaque fois que les tourières y vont, elles y voient du monde il y a jusqu'à 18 personnes à la fois. Les jours de dimanche et jeudi le gardien du cimetière dit qu'il y vient plus de 300 personnes. On dépose de tout sur sa tombe, même des bijoux. Il y a beaucoup de lettres, des cierges, etc... Mgr de Teil nous a rapporté quand il y est allé il y avait entr’autre la lettre d'un officier demandant des grâces pour ses hommes et celle d'un séminariste très touchante. Il y a des ordonnances de médecin, enfin de tout. Tu dois savoir que dans notre rue il y a un petit enfant guéri subitement de coxalgie, il était mourant, nous avons une très belle attestation d'une célébrité de Paris si la guérison se maintient il faut beaucoup prier à cette intention. Ce miracle aurait des détails bien touchants.

Pour ta déposition, pendant que j'y pense, si tu cites une partie notable de tes lettres, tu pourrais copier ce que tu veux citer sur du papier à procès et quand les juges t'interrogeront tu les leur passerais et ils les inséreraient au procès aux pièces justificatives. Cela raccourcirait la besogne, car s'il faut qu'ils les copient sous ta dictée ce sera long. Mgr de Teil dit qu'il ne faut pas cependant priver le procès d'un de ses plus beaux éléments, car il y a de bien belles choses dans les écrits de la Servante de Dieu qui ne figureraient pas au procès si nous ne les faisions pas insérer. C'est le droit du témoin de le demander et les juges doivent y faire droit. S'il n'y a que quelques lignes de citées à l'appui d'une chose que tu avances, ils l'écriront bien eux-mêmes. Il faut mieux que ce soit copié de ta main.

Maintenant petite sœur chérie, as-tu entendu parler du beau miracle de Notre Seigneur, miracle de conversion et de guérison à la Visitation de Paris ? C'est merveilleux. Nous en avons reçu la relation, car nous sommes très bien avec ce monastère. Il y a aussi une légion de Saints jeunes qui se lèvent on en entend parler partout. Ces jours-ci tu vas recevoir deux petits volumes envoyés par Ninette pour que tu les lises, une fois lus renvoie-les lui directement 126 Bd Pérère - Paris, pour nous éviter des frais de port. C'est pour toute votre communauté. La vie de Gemma Galgani est tout à fait extraordinaire mais cela montre la puissance du bon Dieu. Il y a tant de surnaturel partout tout de suite que c'est frappant, je crois que le bon Dieu veut sauver le monde.

Nous avons reçu une lettre de Mr l'Abbé Lepelletier ravi de vos fêtes, ravi de votre réception il me dit avoir été fort intéressé par le récit de la fondation de votre monastère.

Et l'image de la 1ère Communion renouvelant les promesses du baptême ? En as-tu entendu parler ? mais oui puisqu’on te l'a donnée. Nous avons eu des peines à cause de cette image car c'est délicat pour nous de ne pas la vendre, c'est la désapprouver, et cependant Mgr de Teil ne veut pas. Il n'était pas content, il dit que cela ne signifie rien. Où est Sr Thérèse là-dedans dit-il ? Il veut que nous ne produisions que des documents sérieux. Pauvre Abbaye cela me fait de la peine elles se sont donné tant de mal.

Maintenant ma Léonie je vais t'embrasser. Je ne t'ai pas parlé de ma petite âme, mais tu la connais... et j'ai préféré te donner quelques nouvelles qui je pense vont t'intéresser. Ta petite Sr qui t'aime

Sr Geneviève de Ste Thérèse

r.c.i. 

Embrasse pour moi tes bonnes Mères.

P.S.  Si tu veux on va t'envoyer du papier à procès, dis-nous si ton traitement pour l'eczema (sic) a réussi et l'adresse, ma petite compagne à la roberie est malade.

Ton petit frère est venu me voir, il a dit la messe dans notre chapelle, il me plaît beaucoup mais il ne retournait pas à Caen aussi je garde ma lettre jusqu'à la prochaine occasion.