Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 16 avril 1910

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                           16 Avril 1910

Ma petite sœur chérie,

Nous avons vu aujourd'hui Mgr de Teil, il nous a apporté du papier spécial pour faire nos copies, nous t'en envoyons deux cahiers. Il faut que chaque lettre commence une page soit au verso soit au recto (c'est indifférent). Si tu n'as pas assez de papier tu nous en redemanderas. Il faut mettre les passages barrés, mais s'ils ont été grattés ils n'existent plus il ne faut donc pas les reconstituer. On ne copie pas la ponctuation, ni les fautes d'orthographes ou de Français. Il n'est pas nécessaire que ce soit toi qui copies.

Je crois qu'il faudra que ta bonne Mère mette sa signature pour assurer que c'est une copie conforme à l'original et Mgr de Teil nous a dit, pour nous, de mettre après chaque lettre le cachet de la Communauté (au tampon), je pense que c'est de même pour vous. Il faut toujours beaucoup de formalités pour ces sortes de procédure.

Maintenant, ma petite sœur chérie, je vais te dire au revoir, je suis extrêmement pressée. Mgr de Teil m'a dit aussi de commencer à préparer ma déposition. Pour cela il faut se guider sur les "articles". Tu as dû les recevoir. Il s'agit donc de les suivre pour avoir la marche à suivre (1). A mesure que les articles, tels qu'ils sont disposés vont te rappeler un fait de la vie de Thérèse tu peux le mettre par écrit sur de grandes feuilles de papier écolier (ne rien écrire au verso le laisser en blanc), afin de s'y reconnaître on met un titre à chaque page, par exemple : Charité-humilité-Enfance-Vie de famile, etc. Comme tu voudras, cela c'est uniquement pour ta propre facilité car tu peux si tu le veux répondre tout oralement sans t'aider par des documents écrits, mais pour nous, nous n'avons pas assez de mémoire, nous craignons d'être émues, aussi nous allons préparer des papiers. Une fois lus, ils nous les prendront mais nous les rendront à la fin du procès. C'est le 24 et 25 Mai que la Commission vient nous faire prêter serment si j'ai bien compris, elle s'occupera des écrits, les questions ne seront pas encore pout tout de suite, mais néanmoins, il faut se tenir prêtes. C'est Mr. Quirié qui est le Président du Tribunal, Mr Dubosq sup. du Gd séminaire promoteur. Mr. Deslandes Chanoine à Bayeux, protonotaire et M. Abbé Marie, protonotaire pour Lisieux pour suppléer le Chanoine Deslandes, car c'est très fatigant d'écrire et il faut pour simplifier, un prêtre de la ville, sans ministère actif. Ce bon Mr. Marie est ravi, nous sommes très contentes de l'avoir. Il ne faut pas être scrupuleuse, on n'est pas obligé de dire tout ce qu'on sait.

(La fin de ma lettre est au renvoi, je viens de l'écrire et j'ai oublié qu'il se rapportait au corps de la lettre et non à la fin, pardon)

Quand on prépare des réponses on peut très bien mettre des citations de lettres. Ainsi par exemple si dans tes lettres il y a des passages qui démontrent son esprit de foi, ou sa charité ou zèle des âmes, ou son humilité ou sa confiance dire à l'appui de ce que tu affirmeras : elle m'écrivait telle chose telle année.

Ceci est très utile parce que les lettres ne figurant pas à ce procès là ne seront jamais connues et il est bon de s'en servir pour faire ressortir sa vertu. Les écrits ne sont examinés que par une commission spéciale, indépendante de l'autre et seulement pour se rendre compte s'il y a quelque chose contre la foi ou la morale. Dans tes lettres il y a de très belles choses à relever, tes excellentes Mères te diront où classer les passages.

(1) Tu peux remarquer que les articles comprennent d'abord la vie par elle-même, en général, puis les vertus théologales, les vertus Cardinales et les autres vertus qui s'y rattachent Certainement ta bonne Mère Prieure sera citée pour témoigner de la réputation de sainteté, ce qu'elle entend dire de la correspondance et la direction des âmes. Pour la 1ère si vous avez des notes précises cela fait toujours très bien, ils n'aiment pas les oh ! et les ah !. Nul ne connait d'avance l'interrogatoire qui est secret, mais il sera toujours facile quand même de retrouver sur les feuilles que nous aurons préparé. Maintenant je t'embrasse petite sœur chérie,

Ta Céline

Geneviève de Ste Thérèse r.c.i.