Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 16 septembre 1909

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                            16 Septembre 1909

Ma petite Léonie chérie,

Combien j'ai eu de chagrin de ne pas t'avoir envoyé la photographie que tu me demandais (on prépare un petit envoi où elle sera) ! Pour ne pas faire jeûner notre si bonne Marie je lui avais remis ta lettre aussitôt lue et elle l'a ramassée sans me la rendre si bien que j'ai oublié la commission. Oh ! combien je regrette ! il fallait réclamer plus tôt. Une autre fois je t'en prie, fais-le, car nous avons tant de choses sur l'esprit que ce n'est pas la dernière fois que cela arrivera. Du moment que tu ne reçois pas ce que tu demandes et qu'on ne t'en parle pas dans les lettres c'est mauvais signe, car nous ne voulons te rien refuser pour compensation de ce que tu n'as pas été gâtée étant petite. Tiens-toi le pour dit.

La preuve c'est qu'on enverra à Mgr de Tripoli un livre et une Sainte Face pour te faire plaisir, car d'habitude cela ne nous a jamais réussi d'envoyer sans qu'on nous ait demandé parce qu'on a l'air de vouloir faire de la propagande, mais pour toi nous le ferons avec plaisir, tant pis s'il n'est pas content ce bon évêque  !

Pour les authentiques nous te récrirons à ce sujet, car paraît-il il nous faut à présent le cachet du vice-postulateur afin qu'après la béatification les évêques délivrent plus facilement des authentiques aux personnes qui en réclameront. Avec ce cachet du vice-postulateur qui le donne au nom de la postulation, les évêques en délivreront sans examen. On s'occupe donc d'avoir le cachet de Mgr de Teil et on le fera reproduire comme le cachet de notre ordre. On vous en enverra plusieurs et des nôtres aussi, car les précautions ne nuisent jamais. Surtout ne coupez jamais la tunique et le voile, ce que vous avez d'intact en un mot. Votre tunique est la seule entière nous n'en avons plus qu'un morceau... Nous gardons aussi des reliques insignes intactes. Mgr de Teil voudrait même qu'avant la béatification on ne donne que de l'étoffe ayant touché à ses vêtements parce qu'en effet beaucoup de celles qu'on donne maintenant sont destinées à être perdues, les personnes qui les reçoivent ne sachant pas ce qu'il faut faire pour avoir, plus tard, l'authentique de l'évêché.

Maintenant ma petite sœur chérie, je te recommande mon oncle qui est malade, c'est une sorte de maladie de foie, il est couché et souffre beaucoup, il se plaint tout le temps, il est jaune comme une cire. On a fait venir un spécialiste, Francis craignant une tumeur, mais ce n'est pas cela. En soi ce qu'il a n'est pas mortel, mais ce sera long. Néanmoins je me figure que le bon Dieu l'appellera bientôt. (Il mourut le 28 de ce même mois)*[6 lignes raturées] S'il y avait du nouveau on te le dirait.

Brûle cette lettre à cause de ce détail.

Ta petite sœur qui t'aime et t'embrasse de tout son coeur

Sr Geneviève de Ste Thérèse r.c.i. 

Embrasse tes bonnes Mères pour moi. Notre Mère va toujours de même. Ah ! nous sommes bien angoissées en songeant à une prochaine séparation inévitable...

Je ne demande pas même que le Sacré Coeur règne et soit couronné, j'ai brûlé le mien l'autre jour, croirais-tu que cela m'a fait un sacrifice j'y avais mis tant de coeur...

*[ décryptage des lignes raturées: Mais ma Léonie, c'est entre nous que je te dis cela.Il ne faut pas te faire trop de peine, ce pauvre oncle a une vie bien bien misérable. Il baisse beaucoup au moral et se fait des peines de tout. Jeanne elle-même a bien à en souffrir et je crois qu"elle n'aurait plus tant de peine qu'autrefois si le bon Dieu le prenait. C'est petite Mère qui veut que je te dise cela pour que tu ne te mines pas sans raison]