Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 16 février 1909

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                    16 Février 1909

Ma chère petite Léonie,

Je suis bien triste avec toi que Monseigneur ne te remette pas en possession de ton manuscrit, je crains de plus que cette demande ne l'ait contrarié surtout si sa Grandeur croit que c'est nous qui te l'avons suggéré car il pensera peut-être que c'est une atteinte à son autorité et qu'il sait bien ce qu'il a à faire.

Cependant ne te chagrine pas, de notre côté nous offrons cela au bon Dieu, c'est une petite misère après tout et il faut bien que nous souffrions si nous voulons entreprendre une œuvre vraiment agréable à son divin Coeur.

Nous en parlerons à Monseigneur de Teil qui arrangera l'affaire j'en suis certaine et il te fera avoir ton manuscrit, car je ne pense pas que tu puisses te présenter devant la Commission sans préparation quelconque, après avoir prêté serment ce qui est très solennel tu te troublerais. Il est permis d'avoir des feuilles et de lire moi je pense me tirer comme cela. Mgr de Teil nous donnera les articles qu'il composera et d'après lesquels nous serons interrogées. D'après ces articles nous nous préparerons d'avance, classant les faits, les paroles que nous avons à rapporter selon les vertus. On écrit sur des feuilles volantes numérotées et écrites d'un seul côté afin d'éviter de se brouiller et de perdre le temps à feuilleter. Une fois qu'on a répondu de vive voix ou lu ce qu'on veut dire, quand tout est fini on passe les feuilles qui ont servi au Promoteur fiscal qui les met sous les scellés, elles ne nous seront rendues que plus tard.

L'examen a lieu dans un lieu saint, la Chapelle dont on assure la fermeture complète. Ils sont cinq en tout Promoteur, juges et notaire. Il ne faut pas s'en donner d'émotion, mais c'est cependant une jolie corvée, pour la gloire du bon Dieu ! Ne te tracasse pas petite sœur chérie, nous tâcherons de te faire donner ton manuscrit et nous t'aiderons.

Il y aura aussi le procès des écrits. Tu serais bien gentille de copier les lettres qu'elle t'a écrites copie intégrale, car la copie ainsi faite est donnée sous la foi du serment vaut l'orignal aux yeux de l'Eglise et il ne faut pas se défaire de ses reliques (c'est Mgr de Teil qui nous l'a dit) Copie intégrale ne veut pas dire copier les fautes d'orthographe ni les ratures, on peut corriger cela. Quand tu les auras copiées tu pourras les envoyer ici, on les donnera avec les nôtres. Si tu savais quel travail nous avons, tu ne peux t'en douter aussi ce sera une avance pour nous si tu copies tes lettres. Ta Révérende Mère sera aussi interrogée afin qu'elle témoigne sur la réputation de sainteté, ce qu'elle entend dire etc. etc. Je le crois du moins, car Notre Mère qui n'a pas connu Thérèse déposera quand même c'est Mgr de Teil qui l'a dit et j'aime mieux t'en prévenir, afin que vous ne soyez pas surprises. Si tu savais comme la procédure est intéressante, mais que c'est sérieux !

Je voudrais bien te parler d'autre chose, petite sœur bien aimée et pourtant c'est utile qu'on te prévienne du principal, petit à petit. Nous avons lu un dimanche à la récréation toute ta fête royale que c'est charmant, toutes les sœurs en étaient ravies. Petite Mère était triste, car n'ayant pu d'abord voir et n'ayant fait que parcourir ta lettre la remettant à un meilleur moment, elle est si débordée ! elle n'avait pas compris que vous vous étiez servies de la petite fête de Noël, alors quand elle l'eut découvert, c'était un gros chagrin. Cette pauvre petite Léonie disait-elle que va-t-elle penser ! elle ne pouvait pas se pardonner cette méprise, car tout était très bien expliqué et bien en ordre.

Je viens de recevoir la médaille de la Ste Face qui est très belle et très artistique, mais ce n'est qu'un modèle aussi je ne puis te l'envoyer. Ils vont l'exposer ainsi que les images, à une exposition de l'art Sacré en Hollande. Le 24 c'est l'anniversaire de ma Profession, le mardi soir j'entrerai en grande retraite pour 11 jours, prie bien pour ta pauvre petite Céline. O ma sœur chérie, j'en ai tant besoin!

Je t'aime et t'embrasse de tout mon coeur

Ta Geneviève de Ste Thérèse r.c.i.