Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 29 septembre 1907

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+Jésus          J.M.J.T.                         29 Septembre 1907

Ma petite sœur chérie,

Je veux que tu reçoives un mot de tes petites sœurs pour le 30. anniversaire de notre Thérèse. 10 ans qu'elle est partie déjà ; il me semble qu'il y dix semaines. Cela tient sans doute à ce qu'on entend très souvent parler d'elle. Encore ce matin nous recevions une lettre d'une religieuse bénédictine de Valognes, elle a dû t'écrire car elle parle de toi. Elle nous fait la relation d'une grâce de guérison que Thérèse vient d'opérer dans sa propre famille, c'est une petite fille de huit ans sa nièce je crois.

O ma petite sœur chérie ! si nous voyons déjà tant de merveilles que sera-ce au ciel lorsque tant d'inconnu nous sera révélé, "noblesse oblige" et comme nous devons être saintes nous autres pour ne pas faire rougir notre petite sœur qui a su s'illustrer par tant de vertus.

Notre nouvel Aumônier le Rd. Père Pitrou dira la messe demain pour remercier le bon Dieu des grâces accordées à Thérèse et pour notre communauté. C'est lui qui a eu cette pensée et qui nous offre cette messe, c'est bien délicat de sa part ; il est bien bon, mais ne nous fait point oublier notre cher petit Père Chêné que nous aimions tant et qui avait rendu tant de services à la communauté en lui faisant un bien dont nous garderons toujours le souvenir.

Et ta bonne Mère Marie de Sales, j'ai pris bien part au deuil de votre famille religieuse, mais je ne l’ai point pleurée personnellement parce qu'elle t'avait fait entrer de force avant la mort de papa et que je ne trouvais pas que c'était ton devoir, elle a sur la conscience ma colère de ce jour-là. Ceci dit sans rancune tu sais, car je l'estimais bien.

Si tu savais comme les plaques du S.-C ont fait plaisir ! Nous en avons placées une sur la porte du tabernacle de la chapelle et nous en avons profité pour orner cette chère petite porte bien pauvre hélas ! La plus grande plaque est placée sur le tabernacle de l'oratoire (à l'intérieur du monastère) ; nous la voyons donc tous les jours. Tu ne pourrais te figurer combien ce cadeau m'a fait plaisir, je l'ai senti tout particulièrement comme sacristine. Merci à tes bonnes Mères que j'embrasse bien fort.

Le 23 oct. commencera notre retraite prêchée par le P. Pichon ! Le voilà de nouveau. Il paraît qu'il en a déjà par-dessus la tête, toutes les communautés veulent s'inscrire sur son illustre carnet et augmenter le nombre de ses innombrables retraites. Je t'envoie une lettre de Berthe Madeline, tu peux la détruire après lecture c'est pour t'intéresser.

Je t'embrasse des millions de fois, je t'aime de tout mon coeur.

Ta Céline Geneviève de Ste-Thérèse r.c.i. 

Un de nos frères le P. Boyer missionnaire d'Afrique nous a écrit qu'il dirait pour toi chaque année deux messes l’une le jour St François de Sales, l'autre le jour St Léon. Vois comme nous sommes privilégiées

PS de Mère Agnès de Jésus

Bonjour ma petite sœur chérie. Oh ! combien de fois par jour je pense à toi ! Sois une petite sainte ma chère petite sœur... Notre vie s'avance et nous récolterons bientôt dans la joie ce que nous semons aujourd'hui dans les larmes. Car il faut souffrir pour devenir dignes de Jésus, du Ciel ! Thérèse a beaucoup souffert et beaucoup aimé, c'est pour cela qu'elle a cueilli la palme.

Petite Mère