VIE-73 Thérèse à la buanderie
Thérèse à la buanderie - lavis de Charles Jouvenot.

Quand on avait besoin d'une soeur pour un travail ennuyeux et fatigant, toujours elle [Thérèse] se proposait. A la lessive, surtout, elle était ingénieuse à se renoncer. Un jour, je lui demandai ce qui était le mieux, d'aller rincer à l'eau froide ou de rester dans la buanderie pour laver à l'eau chaude. Elle me répondit: « Oh! ce n'est pas difficile à savoir! Quand cela vous coûte d'aller à l'eau froide, c'est signe que cela coûte aussi aux autres; alors, allez-y; si, au contraire, il fait chaud, restez de préférence à la buanderie. En prenant les plus mauvaises places, on pratique à la fois la mortification pour soi et la charité pour les autres, puisqu'on leur abandonne les meilleures.» Après cela, je m'expliquai pourquoi je la voyais se mettre à la buanderie quand il faisait chaud, et précisément à la place qui a le moins d'air. Témoignage de sr Marie de la Trinité.
Powered by FW Gallery