Imprimer

De Céline à Vital Romet - Fin décembre 1882.

De Céline à Vital Romet. Fin décembre 1882.

 

Cher Parrain,

Je suis bien contente, voilà le jour de l’An qui approche et cela me donne le bonheur de vous écrire.

Je vous souhaite une bonne et heureuse année remplie pour vous de bonheur et de joie, et j'espère que le bon Dieu exau[l v°]cera les voeux de votre petite filleule.

Je me plais toujours bien à l’Abbaye, ces dames sont très bonnes pour moi. L’année dernière papa m'avait fait commencer l'anglais, mais voyant que cela ne pourrait servir à rien parce qu'on n'avait pas assez de leçons et que j'avais des dispositions pour le dessin, il me l’a fait apprendre en place, je suis bien contente, cela m'amuse beaucoup.

J'espère sortir de pension dans deux ans, je serai bien heureuse de me retrouver pour [2 r°] tout à fait auprès de mes parents ; mais pour cela il faut que je m'applique bien dans mes études afin d'être assez avancée.

Marie vient d'écrire à Mlle Pauline (Romet, sœur de Vital) et je ne lui ai pas donné mes commissions pour elle. Je vous prie de vouloir bien l'embrasser pour moi et lui dire que je lui souhaite aussi une bien bonne année.

Au revoir, cher parrain, je vous envoie de nouveau mes voeux les plus sincères, veuillez croire toujours à la tendre affection de

Votre respectueuse petite filleule.

Céline.

Retour à la liste des correspondants